Chef de projet compétitivité de l'énergie –SI-SDTME-116 H/F

Référence : MEF_2022-8080

  • Fonction publique : Fonction publique de l'État
  • Employeur : Direction générale des entreprises (DGE)
    Ministère de l'Économie, des Finances et de la Souveraineté Industrielle et Numérique (MEFSIN)
  • Localisation : Paris (75), France

Domaine: Direction et pilotage des politiques publiques

Postuler sur le site employeur

Date limite de candidature : 30/06/2023

  • Nature de l’emploi Emploi ouvert aux titulaires et aux contractuels
  • Expérience souhaitée Confirmé
  • Rémunération (fourchette indicative pour les contractuels) Non renseigné
  • Catégorie Catégorie A+ (Encadrement supérieur - Autres emplois fonctionnels)
  • Management Non
  • Télétravail possible Oui

Vos missions en quelques mots

Le prix de l’énergie constitue un enjeu clef de la compétitivité des entreprises et un facteur clef dans les décisions de relocalisation d’activité critiques. Sous l’autorité du directeur de projet, le titulaire du poste contribuera à la construction des propositions et positionnements de la DGE pour permettre aux industriels de disposer d’un prix de l’énergie accessible et prévisible.
Le titulaire du poste sera amené à participer à l’ensemble des activités du projet « compétitivité de l’énergie » dans le contexte actuelle de crise des prix de l’énergie et à piloter avec une grande autonomie le déploiement de plusieurs actions structurantes. Ce projet comprend différents axes portant 1) sur la bonne compréhension des impacts d’une hausse des prix sur la compétitivité des industriels et la réalisation de comparaisons internationales et 2) sur l’adaptation d’outils de toutes nature (fiscaux, subventionnels, régulatoires, etc.) au service de cette compétitivité et la définition d’outils innovants. Le titulaire du poste sera en particulier chargé de piloter le déploiement et la mise en œuvre de l’aide d’urgence « gaz-électricité » pour les entreprises et de la compensation carbone (compensation des coûts indirects du carbone) en lien avec les opérateurs de l’Etat et en assurant la bonne prise en main du dispositifs par les entreprises.

La participation à ce projet stratégique de la DGE est une opportunité pour comprendre les enjeux des différents segments de l’industrie liés à l’énergie et devenir un référent vis-à-vis des experts sectoriels des autres services concernés ainsi que des industriels. Elle permettra aussi d’appréhender le rôle et les moyens d’action de l’Etat dans le domaine de la régulation de l’énergie fortement marquée par le droit européen et de coopérer avec les institutions européennes et les autres ministères concernés.
Le titulaire travaillera en lien étroit avec l’autre chef de projet pour animer l’équipe projet et proposer les priorités d’action de la DGE sur cette thématique stratégique.

Profil recherché

Le / la titulaire du poste devra faire preuve de polyvalence et d'adaptabilité.

Niveau d'études minimum requis

  • Niveau Niveau 7 Master/diplômes équivalents

Éléments de candidature

Personne à contacter

adrien.thirion@finances.gouv.fr
selim.boussetta@finances.gouv.fr

Qui sommes nous ?

Au sein du service de l’industrie de la direction générale des entreprises, la sous-direction des matériels de transport, de la mécanique et de l’énergie (TME) compte 30 agents. Elle propose, met en œuvre et évalue les politiques relatives :
- à la filière automobile (y compris les véhicules utilitaires, les poids lourds et les bus),
- aux industries ferroviaire, navale et aéronautique civiles,
- à la filière industrielle des équipements de production, de stockage, de transport et de transformation d'énergie, en particulier les filières industrielles relatives aux énergies renouvelables et aux autres nouvelles technologies de l'énergie, ainsi que celles des équipements pour les secteurs gazier, pétrolier, parapétrolier et nucléaire.
Elle assure le suivi de la politique énergétique française au titre de ses incidences en matière de compétitivité et de politique industrielle.
Elle coordonne pour la direction générale la transformation numérique de l’industrie et le déploiement des technologies de l’industrie du futur. Elle intervient également dans les industries de la fonderie, du travail des métaux, des équipements mécaniques (notamment la fabrication de machines) et de la fabrication de produits métalliques à usage professionnel.
Depuis sa transformation en 2019, le travail à la DGE est organisé en mode projet.

Chaque sous-direction porte un portefeuille de projets structurants dans son périmètre d’action, à travers des équipes-projets placées sous la responsabilité de directeurs de projets qui s’appuient sur des chefs de projets pour le pilotage opérationnel.
A titre d’illustration, les projets actuellement pilotés par la sous-direction concernent notamment la mise en œuvre d’actions inscrites dans le plan de relance ou France 2030 : plans de soutien aux secteurs automobile et aéronautique, déploiement de l’industrie du futur, décarbonation des sites industriels, développement des technologies hydrogène pour la mobilité et l’industrie, soutien à la filière nucléaire. Les projets de la sous-direction incluent également des actions d’accompagnement de sous-traitants de secteurs en mutation, des initiatives ciblées sur la localisation en France de projets industriels, la maîtrise du prix de l’énergie pour les professionnels, et la mise en œuvre des six contrats de filières (automobile, aéronautique, ferroviaire, industries de la mer, nucléaire, industries des nouveaux systèmes énergétiques).

A propos de l'offre

  • Possibilité d’aménagement des horaires de travail.

  • Art. L332-2, 2°

  • Vacant à partir du 01/01/2023
  • Cadre - Experte chargée / Cadre - Expert chargé d'une politique transversale

D'autres offres pourraient vous intéresser