• Fonction publique : Fonction publique de l'État
  • Employeur : Direction générale de l'administration et de la fonction publique
  • Localisation : Paris (75), France

Domaine: Direction et pilotage des politiques publiques

  • Nature de l’emploi Emploi ouvert aux titulaires et aux contractuels
  • Expérience souhaitée Confirmé
  • Rémunération (fourchette indicative pour les contractuels) Non renseigné
  • Catégorie Catégorie A (cadre)
  • Management Non
  • Télétravail possible Oui

Vos missions en quelques mots

Le/la chargé(e) d'études juridiques retraites participe, en collaboration étroite avec deux autres chargés d'études, à l'élaboration et au pilotage de la politique publique de retraites des agents publics. Il/elle est par ailleurs responsable de la couverture invalidité et décès des agents publics, qui devrait être amené à évoluer dans le cadre de la négociation relative à la prévoyance à ouvrir en application de l'accord de méthode signé le 4 avril 2022.
A ce titre, le/la chargé(e) d'études juridiques formule des propositions de réforme et des pistes pour améliorer la mise en oeuvre des politiques publiques de retraite et de couverture des risques invalidité et décès. Il/elle rédige des textes normatifs, des documents de synthèse et des notes sur les régimes de retraites des agents publics et sur leur couverture invalidité et décès. II/elle assure un rôle d'expertise juridique et de conseil aux directions des ressources humaines des ministères et aux gestionnaires des régimes de retraite (Service des retraite de l'Etat et Caisse nationale de retraites des agents des collectivités locales). Il/elle participe à la tutelle des régimes de retraites en lien avec la Direction du budget et la Direction de la sécurité sociale. Il/elle assure une veille en matière de retraite, d'invalidité et de décès notamment au regard des dispositifs existants dans le secteur privé.
Il/elle prépare et participe aux réunions interservices, aux réunions interministérielles, aux réunions du Conseil d'Etat et aux groupes de travail organisés avec les organisations représentatives du personnel. Il/elle est sollicité(e) pour répondre aux questions du cabinet de la ministre, des parlementaires, des organismes de contrôle ou encore des organisations syndicales.
Selon l'évolution des priorités politiques et du calendrier de l'agenda social, le/la chargé(e) de projet peut être amené(e) à apporter un appui sur d'autres thématiques liées à la protection sociale des agents publics.

Profil recherché

Dans un contexte de réforme des retraites à venir, le poste requiert une forte capacité d'adaptation et une capacité à montée en charge rapidement sur ce sujet. Un bon niveau en droit administratif est attendu. Une appétence pour la sécurité sociale et la retraite en particulier serait la bienvenue.

Éléments de candidature

Personne à contacter

Julien.COMBOT@finances.gouv.fr : chef du bureau de la protection sociale et des retraites

Qui sommes nous ?

Créée en 1945, la DGAFP conduit la politique des ressources humaines de la fonction publique. Rattachée depuis 2020 au ministère de la transformation et de la fonction publique, elle assure principalement les missions de direction des ressources humaines de l’État et d’animation du dialogue entre les trois fonctions publiques. Il lui revient ainsi d’assurer la cohérence entre les trois versants de la fonction publique et de conduire les chantiers RH interministériels et inter-fonction publiques.

Partenaire des employeurs publics, elle est au cœur des échanges d’expériences et d’informations et en première ligne dans les défis à relever afin de garantir l’unité de la fonction publique, favoriser la mutualisation des bonnes pratiques, faire progresser le service public dans tous les domaines liés à la gestion des ressources humaines. Elle assume ainsi un rôle d’animation et de pilotage autour de 4 missions :

  • construire une fonction publique innovante avec l’ensemble des agents
  • apporter une expertise pour toute la fonction publique, en appui de la transformation des politiques de ressources humaines
  • faire vivre un dialogue social de qualité et équilibré
  • accompagner les transformations.

Elle agit sur les sujets RH d’actualité et des dossiers à forts enjeux, comme l’adaptation de la réglementation RH lors de la crise sanitaire, le télétravail, l’égalité professionnelle, la formation tout au long de la vie, la politique salariale, la protection sociale complémentaire, la réforme de la haute fonction publique, la transformation de la fonction recrutement et toutes les questions liées à l’attractivité et à la promotion des métiers de la fonction publique.

Dans le domaine de la coopération européenne et internationale, la DGAFP participe à plusieurs réseaux européens et internationaux (Comité sectoriel européen de dialogue social, EUPAN, OCDE, IEAP) et développe des partenariats privilégiés avec plusieurs pays qui permettent de promouvoir l’expertise française à l’international et de renforcer la visibilité et l’influence du modèle français de la fonction publique.

En savoir plus sur l'employeur

A propos de l'offre

  • La DGAFP est une direction à vocation interministérielle, fortement sollicitée par les cabinets ministériels dans des délais souvent contraints. Certaines réunions interministérielles ou au Conseil d'Etat peuvent nécessiter une présence à des horaires tardifs. Le respect du calendrier de l'agenda social nécessite de savoir faire preuve de réactivité et peut impliquer des périodes de forte activité.

  • Vacant à partir du 01/06/2022
  • Cadre - Experte chargée / Cadre - Expert chargé d'une politique transversale

D'autres offres pourraient vous intéresser