Médecin conseiller technique auprès de M le recteur de l'académie de Lyon

Réf. 2021-699594

Localisation : Rhône (69), France
Rectorat de l'académie de Lyon 92 rue de Marseille 69007 Lyon

  • Intitulé du poste Médecin conseiller technique auprès de M le recteur de l'académie de Lyon
  • Poste à pourvoir le 01/10/2021
Postuler par mail

Informations générales

  • Domaine fonctionnel Prévention, conseil et pilotage en santé
  • Emploi Médecin de prévention ou de promotion de la santé
  • Organisme de rattachement Rectorat de Lyon
  • Employeur rectorat de l'académie de Lyon 92, rue de Marseille 69007 Lyon
  • Localisation Rhône (69), France
  • Versant Fonction publique de l'Etat
  • Catégorie Catégorie A+ (Encadrement supérieur)
  • Date de publication 22/09/2021
  • Date de fin de publication 29/09/2021

Description du poste

Descriptif du poste

 Missions principales

Expertise auprès du recteur d’académie sur toutes les questions de santé concernant les élèves et les personnels
Participation à la mise en œuvre des orientations fixées par le ministre en charge de l’éducation nationale, à l’application, à la conduite dans le cadre de la politique de santé
Participation à la définition des priorités de la politique de santé en faveur des élèves, tant dans la dimension individuelle que collective
Animation et coordination des médecins conseillers techniques départementaux
Animation et coordination des médecins de prévention
Contribution à la formation initiale et continue des médecins et autres personnels de l’éducation nationale
Représentation du recteur dans les instances

Elaboration et mise en œuvre du projet académique :
Le médecin conseiller technique assiste le recteur dans la conception, l'impulsion, la mise en œuvre, le suivi et l'évaluation du projet académique de santé afin de permettre son inscription dans le programme régional de santé.
Dans le cadre du projet académique, il participe à :
- la définition des priorités de la politique de santé en faveur des élèves, tant dans la dimension individuelle que collective ;
- l'estimation des besoins en médecins et leur répartition ;
- l'élaboration des conventions de partenariats.

Développement des partenariats
Le médecin conseiller technique inscrit son action dans le partenariat avec les services de l'État et les collectivités territoriales, afin de permettre la définition et la construction de plans, programmes actions, pour une cohérence de la politique académique.
Il assure, en tant que de besoin, la représentation de l'institution au sein des instances de collaboration avec les partenaires qui participent aux différents aspects de la politique à destination des élèves – jeunesse et sports, travail, justice, santé, affaires sociales – et en particulier au sein de l'agence régionale de santé.

Il peut représenter le recteur dans les différentes instances de l'ARS.

Il s'attache à développer l'accueil des étudiants en médecine par le partenariat avec les unités de formation et de recherche de médecine.

Il apporte son expertise dans les différents groupes de travail et commissions.

Animation et coordination des médecins conseillers techniques

Il assure la mise en cohérence des déclinaisons du projet académique au niveau des départements en lien avec les médecins conseillers techniques départementaux.

Il veille à l'harmonisation des conditions d'emploi des médecins de l'éducation nationale et l'évolution des carrières en lien avec les services de gestion des personnels.

Il assure l'information des médecins conseillers techniques. Il impulse la mise en cohérence et l'évolution des pratiques professionnelles.

Il fait la synthèse académique des données de santé départementales.

Descriptif de l'employeur

L’académie de Lyon est placée sous l’autorité du recteur de la région académique Auvergne Rhône Alpes, recteur de l’académie de Lyon, chancelier des universités. L’académie s’étend sur trois départements (le Rhône, la Loire et l’Ain) et regroupe plus de 800 000 élèves, étudiants et apprentis. Plus de 41 000 enseignants exercent dans 2 740 établissements du 1er et 2d degrés. L’enseignement supérieur regroupe 96 établissements dont 4 universités, 4 grandes écoles et l’institut national supérieur du professorat et de l’éducation.

Le médecin conseiller technique apporte son expertise au recteur d’académie sur toutes les questions de santé. Il participe à la mise en œuvre des orientations fixées par le ministre chargé de l’éducation nationale, à l’application ainsi qu’à la coordination et l’évaluation des actions conduites dans le cadre des politiques de santé.

Il fait partie de la cellule réunissant les conseillers techniques du recteur.

Il est le garant de l'application des règles de la profession définies par le code de déontologie, veillant en particulier au respect du secret professionnel et à la qualité des actes.

Il veille à ce que les conditions de la garantie de l'éthique et du respect des règles déontologiques soient identifiées et mises en place par tous les médecins.

Conditions particulières d'exercice

Cet emploi, relevant du groupe I, doté de la hors échelle Bbis, prévu par l’article 31 du décret n°91-1195, est doté des éléments de rémunération suivants :

-       Échelonnement indiciaire de l’INM 890 à l’INM 1124 (en fonction de la situation de l’agent au moment de sa nomination),

-       IFSE : groupe 1.

Peuvent être nommés dans un emploi de médecin de l'éducation nationale-conseiller technique du groupe I :

1° Les médecins appartenant à un corps ou cadre d'emplois de fonctionnaires de l'Etat, des collectivités territoriales et des établissements publics qui en dépendent, y compris ceux visés à l'article 2 de la loi n° 86-33 du 9 janvier 1986 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique hospitalière, titulaires d'un grade d'avancement et comptant au moins douze ans de services effectifs en qualité de médecin dans l'un de ces corps, cadres d'emplois ou emplois ;

2° Les fonctionnaires occupant ou ayant occupé un emploi des groupes II ou III pendant une durée d'au moins quatre ans.

La nomination dans un emploi de médecin de l'éducation nationale-conseiller technique est prononcée par arrêté du ministre de l'éducation nationale pour une durée maximale de cinq ans, renouvelable, sans que la durée totale passée dans ce même emploi puisse excéder dix ans.

Profil recherché

Contribution à la formation

Il contribue à la politique académique de formation pour les médecins et les autres personnels de l'éducation nationale, en formation initiale et continue, tant dans la définition des besoins qu'à la construction des réponses.

Il veille à l'adaptation à l'emploi des médecins nouvellement recrutés, à l'accompagnement de l'évolution du métier et le développement professionnel continu tel qu'exigé par la loi, en lien avec les médecins conseillers techniques des services départementaux.

Information complémentaires

Information complémentaires

Personne à contacter :

 Nom : Monsieur le recteur de la région académique Auvergne-Rhône-Alpes, recteur de l’académie de Lyon, chancelier des universités

 Téléphone : 04 72 80 60 07

 Courriel : cab@ac-lyon.fr

 Modalités de candidature :

 Les candidatures, accompagnées d’un curriculum vitae détaillé, d’une lettre de motivation et d’une copie du dernier arrêté de promotion ou de nomination, doivent être adressées, par la voie hiérarchique, dans un délai de trois semaines à compter de la date de publication du présent avis à la PEP comme suit :

-       la candidature doit être adressé à monsieur le recteur de la région académique Auvergne-Rhône-Alpes, recteur de l’académie de Lyon, chancelier des universités : cab@ac-lyon.fr

-       une copie doit être adressée au secrétariat général et à la direction de l’encadrement :  sga@ac-lyon.fr et de@ac-lyon.fr

-       un exemplaire doit être adressé directement au Ministère de l’Éducation nationale, secrétariat général, DGRH, bureau des personnels administratifs, techniques, sociaux et de santé, DGRH C2-1 : nathalie.rosset@education.gouv.fr

Nature de l'emploi

  • Emploi ouvert aux titulaires et aux contractuels

Fondement juridique du recrutement

Cet emploi, relevant du groupe I, doté de la hors échelle Bbis, prévu par l’article 31 du décret n°91-1195, est doté des éléments de rémunération suivants :

-       Échelonnement indiciaire de l’INM 890 à l’INM 1124 (en fonction de la situation de l’agent au moment de sa nomination),

-       IFSE : groupe 1.

Peuvent être nommés dans un emploi de médecin de l'éducation nationale-conseiller technique du groupe I :

1° Les médecins appartenant à un corps ou cadre d'emplois de fonctionnaires de l'Etat, des collectivités territoriales et des établissements publics qui en dépendent, y compris ceux visés à l'article 2 de la loi n° 86-33 du 9 janvier 1986 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique hospitalière, titulaires d'un grade d'avancement et comptant au moins douze ans de services effectifs en qualité de médecin dans l'un de ces corps, cadres d'emplois ou emplois ;

2° Les fonctionnaires occupant ou ayant occupé un emploi des groupes II ou III pendant une durée d'au moins quatre ans.

La nomination dans un emploi de médecin de l'éducation nationale-conseiller technique est prononcée par arrêté du ministre de l'éducation nationale pour une durée maximale de cinq ans, renouvelable, sans que la durée totale passée dans ce même emploi puisse excéder dix ans.

Statut du poste

  • Vacant
  • Intitulé du poste Médecin conseiller technique auprès de M le recteur de l'académie de Lyon
  • Poste à pourvoir le 01/10/2021
Postuler par mail