Auxiliaire de vie

Soutien physique, psychologique et social des personnes dépendantes.

Quel est son rôle ?

Au contact quotidien des personnes âgées, handicapées, malades ou fragilisées, il participe à leur maintien à domicile. Il apporte une aide à la personne en favorisant son autonomie et en assurant son confort de vie : entretien de la maison, hygiène corporelle, assistance dans les tâches quotidiennes, échanges sociaux…

Quelles sont ses missions ?

Sa mission principale est d’accompagner dans sa vie quotidienne une personne âgée, malade ou en situation de handicap. Lui permettant, ainsi, de rester chez elle et de conserver un certain degré d’autonomie.

L’auxiliaire de vie aide les personnes dépendantes dans les activités ordinaires et les déplacements. Il facilite le quotidien de la personne en veillant à l’entretien de son environnement (travaux ménagers, rangement, réparation) et à son hygiène personnelle (aide à la toilette, à l’habillage et au déshabillage, propreté du linge). Il subvient aussi aux besoins alimentaires (courses, préparation et aide à la prise des repas). Et accompagne les sorties et les promenades. Le tout en respectant les souhaits, goûts et habitudes de la personne encadrée.

Il peut aussi apporter une aide dans les démarches administratives et veiller à la prise des rendez-vous et à la tenue du budget.

Véritable soutien moral, il favorise l’écoute et le dialogue afin de stimuler la personne sur le plan intellectuel et relationnel. il l’accompagne dans les activités de la vie sociale. Et favorise le maintien des liens sociaux, notamment familiaux.

Enfin, il joue un rôle d’alerte et de surveillance médicale. Il veille à l’état de santé de la personne en participant au diagnostic et à la prévention des situations d’urgence.

Quelles sont ses compétences ?

Un sens des relations humaines et du dialogue est indispensable pour communiquer avec l’individu, leurs proches et le personnel soignant. En outre, de l’empathie et de la patience sont nécessaires pour écouter et accompagner la personne aidée. Il faut faire preuve, en permanence, de vigilance afin de signaler un éventuel problème de santé. Il faut également être attentif à son hygiène et à ses besoins. De bonnes capacités d’organisation sont primordiales pour assurer les différentes tâches de la vie quotidienne. Des compétences en matière de santé, d’hygiène, de diététique et de psychologie ainsi qu’une grande polyvalence sont essentielles pour accompagner les personnes sur les différents plans. Enfin, une bonne condition physique permet de réaliser l’ensemble des tâches ménagères et du quotidien.

Quels sont les métiers associés ?

  • Auxiliaire de vie sociale (AVS)

  • Auxiliaire de vie

  • Aide à domicile

  • Assistant ou assistante de vie sociale