Chargé ou Chargée d’inspection du travail

Agent de terrain œuvrant pour le respect du droit et de la santé au travail.

Quel est son rôle ?

La chargée ou le chargé d’inspection du travail veille à l’application de la législation du travail, par le contrôle en entreprise, mais aussi par le conseil aux acteurs du monde du travail. Il contrôle les lieux de travail, informe et conseille les salariés et les employeurs. Interlocuteur ou interlocutrice de l’employeur, des salariés et des représentants syndicaux, il favorise le dialogue social.

Quelles sont ses missions ?

Le chargé d’inspection du travail veille à mise en oeuvre effective du Code du travail, des conventions collectives et du règlement intérieur. Ses missions sont variées : contrôle, information, conseil et prise de décision. De ce fait, il dispose d’une garantie d’indépendance et de moyens d’action étendus (droit d’entrée dans l’entreprise, sanctions, possibilité d’ordonner la cessation temporaire d’activité).

Agent ou agente de terrain, elle ou il contrôle les lieux de travail. Il contribue ainsi, à l’amélioration des conditions de travail et à la prévention des risques et des accidents professionnels. C’est un acteur essentiel de la promotion du dialogue social qui participe à la défense d’importantes politiques publiques telles que l’égalité professionnelle, la lutte contre le harcèlement au travail, la lutte contre les discriminations et la lutte contre le travail illégal.

Au contact de l’ensemble des acteurs du monde du travail, il est au cœur des relations et des politiques de l’emploi. Il informe les employeurs, les salariés et les représentants du personnel sur leurs droits et obligations. Il se porte garant de l’équité entre les salariés et employeurs et facilite la conciliation entre les différentes parties lors de conflits collectifs. Enfin, il peut mettre en œuvre des politiques de l’emploi et de formation professionnelle (lutte contre le chômage, apprentissage).

Quelles sont ses compétences ?

La rigueur et la curiosité sont essentielles pour comprendre le fonctionnement et les défis de l’organisme. Outre ces connaissances pratiques, des connaissances juridiques sont primordiales pour mener à bien les missions de contrôle et d’information. Pour conseiller et accompagner les différents agents, il faut faire preuve d’un sens de l’écoute et du dialogue. Il faut également être diplomate pour faciliter la conciliation lors de conflits d’intérêts. Amené à prendre des décisions rapides dans certaines situations, il faut savoir être réactif et faire preuve d’un sens des responsabilités.

Les inspecteurs du travail dépendent du ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion. Pour effectuer ce métier, il faut être admis au concours d’inspecteur du travail ou en tant que fonctionnaire obtenir votre détachement ou votre intégration dans le corps de l’inspection du travail. Découvrez les modalités du concours d’inspecteur du travail.

Quels sont les métiers associés ?

  • Inspecteur du travail

  • Chargé ou chargée de contrôle de la formation professionnelle

  • Chargé ou chargée de contrôle des entreprises

  • Chargé ou chargée de développement de l’emploi et des territoires

  • Pilote opérationnel de dispositifs ou de projets