Cuisinier ou Cuisinière

Spécialiste dans son domaine, il manie aussi bien les ustensiles de cuisine que la calculatrice pour proposer des repas équilibrés au meilleur coût.

Quel est son rôle ?

La cuisinière ou le cuisinier élabore et prépare des plats, les conditionne, les stocke et les distribue aux différents agents tout en respectant les règles d’hygiène propres à la restauration collective. Il peut être amené à travailler pour des collectivités territoriales, des écoles, des administrations ou encore des hôpitaux.

Quelles sont ses missions ?

Spécialiste de la préparation culinaire, il remplit des missions variées à la fois dans et en dehors de sa cuisine. Il travaille les différents produits (découpe, cuisson, dressage) afin de servir des plats de qualité à un grand nombre de personnes. Il assure la confection de repas complets de l’entrée au dessert. Il peut être amené à préparer des repas à thèmes,  de la restauration rapide ou encore des buffets.

Véritable gestionnaire,  il élabore les menus et assure la gestion des coûts et des stocks (commande auprès des fournisseurs, livraison, approvisionnements, achats des équipements). De ce fait, il participe au contrôle quantitatif et qualitatif des marchandises.

Attentif  aux besoins de son public,  il conçoit des menus adaptés en veillant à la diététique. Dans l’élaboration de ses repas,  il intègre les bonnes pratiques  : bio, circuits courts, équilibre alimentaire et propose des repas qui prennent en compte les allergies et les régimes alimentaires (végétarien, sans gluten etc..)

En charge de la sécurité alimentaire,  il veille à l’application des normes d’hygiène (respect des dates de péremption, condition de conservation des aliments). Il participe au nettoyage et à la désinfection des locaux et des plans de travail.

Selon la taille de l’établissement, il peut être amené à diriger une équipe.

Quelles sont ses compétences ?

Une excellente maîtrise de l’art culinaire et des techniques de restauration est indispensable pour confectionner des repas. Outre ces savoirs culinaires, un soin particulier doit être accordé à la diététique ainsi qu’à la présentation et la décoration des plats. Un sens de l’innovation et de l’initiative permet d’améliorer et de faire évoluer les recettes. Il faut également faire preuve de rigueur dans le respect des normes d’hygiène et de sécurité. Des capacités de planification et d’organisation permettent de maîtriser les délais, les flux et la gestion des stocks. Une aisance relationnelle est importante tant dans le contact avec le public que dans le travail en équipe.

Pour exercer ce métier, il est nécessaire de posséder au minimum un CAP de cuisinier.

Quels sont les métiers associés ?

  • Second ou seconde de cuisine

  • Commis ou commise de cuisine de collectivité

  • Responsable de production culinaire

  • Chargé de restauration et de production culinaire