Mener un entretien de recrutement

Publié le 11 mars 2022

La publication de votre offre d’emploi et vos opérations de sourcing vous ont permis de recueillir des candidatures intéressantes pour le poste à pourvoir. À présent, le moment est venu de préparer les entretiens de recrutement.

Pourquoi réaliser un entretien de recrutement ?

Ce moment de rencontre avec les candidats est important. C’est à travers un temps relativement court, comparé aux nombreuses heures de travail que vous allez être amenés à partager par la suite, que vous allez faire connaissance avec votre futur collaborateur.

L’entretien doit vous permettre de vérifier que le candidat répond à vos attentes pour les missions du poste tant en terme de compétences, d’expériences que de personnalité.

Mais l’entretien de recrutement est également utile au candidat qui cherchera à s’assurer de l’intérêt des missions que vous lui proposez. L’entretien doit lui permettre d’évaluer que le poste et votre établissement correspondent à son projet professionnel.

Préparer l’entretien

Si on conseille aux candidats de bien préparer l’entretien de recrutement, il en est de même côté recruteur. Pris par le quotidien professionnel, noyés par la charge de travail, certains recruteurs pourraient se dire « je n’ai pas le temps de préparer, ce n’est pas grave je connais le poste, j’improviserai ».

Une question à l’attention de ces derniers : Est-il plus important de répondre à cette nouvelle commande qui vient de tomber ou de préparer le recrutement d’une personne qui va travailler à vos côtés pendant quelques années ? »

Ne négligez pas cette étape primordiale !

  1. 01

    Relire les candidatures

    Lisez une nouvelle fois les candidatures que vous avez sélectionnées. Posez-vous la question : en quoi cette candidature m’intéresse ? Quels sont les éléments du parcours que j’ai trouvés intéressants pour le poste à pourvoir ? Quels sont les missions décrites pour lesquelles j’aimerais en savoir plus ? Quels sont les points qui m’interpellent que je voudrais éclairer ?

  2. 02

    Préparer un grille d'entretien

    Reprenez l’offre d’emploi que vous avez rédigé, pour préparer votre grille d’analyse.

    Inscrivez d’un côté les missions du poste et de l’autre côté prévoyez un espace pour noter votre appréciation lors de l’entretien : le candidat a-t-il déjà effectué ce type de missions ou saura-t-il les faire ?

    Faites de même pour le contexte du poste : a-t-il déjà occupé des emplois dans un contexte similaire ? (différents éléments peuvent rentrer en ligne de compte : la posture hiérarchique, l’autonomie, la taille et la composition de l’équipe, les interactions externes à l’équipe…).

    La grille peut aussi contenir les compétences clés, notamment les compétences techniques indispensables pour le poste (exemple l’utilisation d’un logiciel informatique) ou des compétences comportementales essentielles pour les missions.

    Cet outil est utile au cours de l’entretien, il vous permet de vous assurer que vous avez abordé tous les sujets importants. La grille vous sera également précieuse à l’issue des entretiens au moment de faire le choix final de votre futur collaborateur.
  3. 03

    Préparer les questions

    Lors de l’entretien vous chercherez à trouver les réponses aux questions que vous vous êtes posés lorsque vous avez pris connaissance de la candidature notamment sur les compétences et les expériences de la personne. Demandez-lui de vous parler d’une réalisation concrète qu’il a menée et ce qu’il en a appris.

    Vous allez également chercher à comprendre ce qui a motivé le candidat à répondre à votre offre d’emploi. Pourquoi est-il candidat ? Montre-t-il un réel intérêt pour le poste, pour l’institution ? Ou, cherche-t-il simplement à fuir son emploi actuel ?

    Et bien sûr, vous vous demanderez si sa personnalité correspond aux enjeux du poste. Demandez-lui quelles seraient ses réactions dans une situation concrète que vous exposez. Demandez-lui les missions qu’il préfère et pourquoi, celles qu’il apprécie le moins et comment fait-il pour les réaliser malgré tout. Dans quel contexte il préfère travailler. Etc.

Soyez vigilant à la formulation de vos questions

De nombreuses questions sont possibles tant que leur finalité est uniquement de vérifier la compatibilité du profil et des compétences de la personne reçue avec le poste.
Par exemple, si le poste présente des contraintes horaires (travail le soir ou le week-end par exemple), vous exposerez clairement les spécificités du poste et demanderez au candidat si ces conditions lui conviennent ou non. Ne lui demandez pas s’il a des enfants pensant que c'est incompatible avec le poste, seul le candidat est juge de sa capacité à organiser sa vie personnelle. Veillez donc à éviter toutes questions ou remarques qui peuvent avoir un lien avec des critères de discriminations (âge, situation personnelle, santé, adresse…).

Le jour J : accueillir le candidat

L’entretien de recrutement est souvent la première image que le candidat conservera de votre organisation.

N’oubliez pas, le candidat passe un entretien de recrutement mais vous aussi !

Soignez l’accueil, ayez recours à l’empathie : et si c’était vous, comment aimeriez-vous être accueilli ? Est-ce que vous aimeriez attendre 30 minutes debout seul dans un couloir parce que l’entretien précédent tarde à se terminer ? Apprécieriez-vous d’être accueilli par une personne qui prend un air supérieur ? Quels sentiments ressentiriez-vous si l’entretien se déroule comme un interrogatoire, que le ton des questions relève davantage de la défiance que l’engagement à l’échange ?

Il y a fort à parier que la réponse à ces questions soit unanimement « non ». Alors préparer l’entretien aussi sur ces aspects. En veillant notamment à ce qu’une personne de votre organisation ait connaissance du nom des personnes que vous allez recevoir, des horaires et du lieu où se déroulera l’entretien. Prévoyez des créneaux d’entretien suffisamment large pour échanger avec chacun des candidats sans prendre de retard sur les rendez-vous fixés. Si malgré cette précaution, vous deviez avoir un peu de retard, veillez à ce que le candidat soit accueilli par la personne de votre organisation qui le fera patienter dans un endroit calme.

La situation sanitaire impose une distanciation sociale mais pas une distanciation humaine, faite entrer le candidat, invitez-le à s’assoir, souriez même avec le masque cela se verra.

Présentez toutes les personnes présentes si vous faites l’entretien à plusieurs. Expliquez le déroulé de l’entretien avant de demander au candidat de se présenter.

Tout au long de l’échange, faites preuve de concentration, ne regardez pas vos messages sur le portable même si c’est votre collègue qui pose une question, la réponse peut vous intéresser ! Faites en sorte qu’on ne vous dérange pas parce que vous êtes demandé au téléphone…

Soyez 100 % présents, à l’écoute, ne coupez pas le candidat. Sauf si ça fait 5 minutes qu’il vous répond tout à fait à côté de la question posée, dans ce cas vous pouvez gentiment l’interrompre et lui dire que vous avez sans doute mal formulé votre question. Et l’écoute, c’est aussi écouter les silences : laisser le temps de la réflexion au candidat pour répondre à votre question, les silences peuvent vous apprendre des choses ne soyez pas pressé.

A lire aussi ...