AFLD

Agence Française de Lutte Contre le Dopage

1 offre d’emploi

Qui sommes-nous ?

AFLD Agence Française de Lutte contre le Dopage

L’Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) est une autorité publique indépendante française créée en 2006 pour définir et mettre en œuvre au niveau national les actions de lutte contre le dopage.

Elle est née de la fusion du Conseil de prévention et de lutte contre le dopage (CPLD), créé en 1999, et du Laboratoire national de dépistage du dopage (LNDD), ouvert en 1966.

En tant qu’organisation nationale antidopage (ONAD), l’AFLD coopère avec l’Agence mondiale antidopage (AMA) et avec les autres organisations signataires du Code mondial antidopage comme les fédérations sportives internationales.

Chiffres clés

45 Agents

35 Âge moyen

Nous découvrir en images

AFLD Agence Française de Lutte contre le Dopage
AFLD Agence Française de Lutte contre le Dopage
AFLD Agence Française de Lutte contre le Dopage
AFLD Agence Française de Lutte contre le Dopage

Nos atouts

L’AFLD définit un programme annuel de contrôles fondé sur une évaluation des risques de dopage par discipline (exigences physiologiques, niveau de rémunérations potentielles, agenda des compétitions, historique du dopage…) qu’elle met ensuite en œuvre sur le territoire français pendant les compétitions sportives mais aussi en dehors des périodes de compétition, à l’entraînement ou au domicile des sportifs.

En compétition, elle intervient sur les épreuves nationales (championnats et coupes de France, championnats de sports collectifs comme la Ligue 1 ou le Top 14…) et peut également opérer sur les épreuves internationales organisées en France (Tour de France cycliste, Tournoi de tennis de Roland-Garros, championnats du monde…)  en coordination et avec l’accord de l’Agence mondiale antidopage ou de la fédération internationale responsable.

L’AFLD réalise aussi des contrôles en France pour le compte de l’Agence de contrôle internationale (International Testing Agency), des fédérations sportives internationales ou encore des autres organisations nationales antidopage. L’Agence peut également exercer ses missions de contrôle à l’étranger, sur des sportifs de nationalité française ou sur des sportifs d’une autre nationalité quand ils sont licenciés auprès d’une fédération sportive agréée par le ministère chargé des Sports. L’Agence est également compétente pour les contrôles antidopage d’animaux réalisés lors de compétitions équestres, canines.

Pour réaliser ses contrôles, l’AFLD s’appuie sur un réseau d’environ 160 préleveurs agréés, aussi appelés agents de contrôle du dopage (ACD).

L’AFLD fait réaliser l’analyse des prélèvements effectués lors des contrôles par un laboratoire accrédité par l’Agence mondiale antidopage. En France, le seul laboratoire accrédité est le laboratoire antidopage de Châtenay-Malabry. La loi permet toutefois à l’Agence de s’appuyer sur des laboratoires tiers, comme c’est d’ailleurs le cas en matière d’analyses sur des prélèvements réalisés sur des chevaux lors de compétitions équestres.

Le laboratoire de Châtenay-Malabry a réalisé en 2020 plus de 9 500 analyses, dont 5 500 pour l’AFLD.

En cas de contrôle positif à une substance ou à une méthode interdite ou de violation présumée à l’une ou plusieurs autres règles antidopage, l’AFLD assure la gestion des résultats et exerce un pouvoir disciplinaire. Le collège de l’Agence est alors chargé de statuer sur l’opportunité d’engager des poursuites disciplinaires. Dans ce cadre, la personne poursuivie peut accepter de reconnaître la violation et en accepter les conséquences, sans examen de son dossier par la commission des sanctions de l’AFLD. À défaut, cette commission, qui est distincte et indépendante du collège, est compétente pour prononcer d’éventuelles sanctions disciplinaires.

L’AFLD effectue des enquêtes et recueille des renseignements afin de procéder à des contrôles ciblés et de rechercher, ou constater, des violations des règles antidopage qui ne relèvent pas d’un résultat d’analyse anormal (administration ou trafic de produits dopants, falsification d’un contrôle, menace pour décourager des signalements de dopage…). Un département chargé spécifiquement des enquêtes et du renseignement a vu le jour en 2019.

Aux fins de planification, de mise en œuvre, d’évaluation et de promotion de l’éducation contre le dopage, l’Agence définit, en lien avec l’Agence mondiale antidopage, un plan d’éducation comportant un programme annuel pour les sportifs, en particulier ceux de niveau national et international, et leur personnel d’encadrement (entraîneurs, médecins…). Les actions engagées dans le cadre du programme d’éducation sont dispensées par des éducateurs agréés par l’Agence.

Les actions d’éducation et de prévention menées par l’AFLD s’articulent au niveau national avec le Plan national de prévention du dopage et des conduites dopantes9 mis en œuvre par le ministère chargé des Sports.

Un département spécifiquement dédié à la communication et à la prévention a été créé au sein de l’AFLD en 2018.

Nos offres d’emploi