Valider votre projet professionnel : les points de vigilance

Publié le 16 mars 2022

Vous souhaitez donner une nouvelle trajectoire à votre parcours professionnel, changer de poste, de métier ?

Les 3 actions clés à réaliser pour valider votre projet professionnel

Définir votre projet c’est définir vos critères tels que le métier, les missions, le lieu, la structure. Confirmer votre projet c’est mettre en œuvre des actions permettant de le vérifier.

  1. 01

    1ère action : évaluez si votre projet est réaliste.

    Comparez vos compétences avec celles attendues généralement sur ce type d’emploi, en vous aidant des offres d’emploi disponibles sur Place de l’emploi public. Gardez à l’esprit que des actions de formation peuvent parfois être envisagées afin de réduire  l’écart entre les compétences détenues et les compétences attendues sur le poste, notamment avec votre Compte Personnel de Formation. Puis articulez votre projet avec vos contraintes personnelles pour envisager leur compatibilité.

  2. 02

    2ème action : évaluez si votre projet est réalisable.

    Pour cela, vérifiez sur Place de l’emploi public si le type de poste que vous visez se traduit en offres d’emploi disponibles sur la zone géographique où vous souhaitez concrétiser votre projet. Pensez également votre projet dans sa globalité (exemples : place en crèche, logement, accords avec l’employeur, activités accessoires etc.)

  3. 03

    3ème action : vérifiez concrètement votre connaissance du métier ou de la structure visés.

    Pour limiter les risques d’un écart trop grand entre votre représentation d’un poste et sa réalité vous disposez de deux leviers.

    •  1er levier : réaliser une enquête métier en interrogeant des personnes occupant le poste que vous visez. Préparer des questions comme : Qu’est-ce qui vous motive particulièrement dans vos missions ? Comment se présente une journée-type ?
    •  2e levier : Expérimenter le métier et les principaux gestes professionnels mis en œuvre sur le terrain en l’observant pendant quelques jours. Cela suppose que votre administration donne son accord pour cette période d’immersion  et que votre projet soit suffisamment solide.

A lire aussi ...